Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La cécité refusée - 3

La cécité refusée -  3

 L'homme se croyant enfermé dans sa petite bulle toute subjective, il se pense séparé des  autres êtres humains. Ainsi se situe-t-il en perpétuel rapport de force et de manipulation avec ses semblables et avec l'environnement.

Cette attitude engendre l'idéal de l'impossible bonheur personnel, se traduisant par un souffrir plus ou moins muselé ou débridé selon les tempéraments.

Je me souviens que lorsque j'étais dans le désert Syrien je rêvais de Hong-Kong et de ses mirages commerciaux.

Quand je faisais l'amour, je rêvais d'abstinence.

Quand je mangeais dans les poubelles, je rêvais d'opulence.

Quand j'étais seul, je voulais des amis et quand j'avais des compagnons, je me sentais affreusement seul.

Plus je me voulais libre et plus je découvrais mon enchaînement à  des convoitises, à des peurs, à des mensonges intentionnels pour protéger l'image de ma petite personne que je défendais.

C'est incroyable de voir à quel point l'homme s'attache à sa souffrance !

Dites-lui cela, il haussera les épaules et ira écouter ceux qui mentent effrontément comme lui et refusent d'en prendre conscience.

C'est incroyable de découvrir comme l'homme est aveugle !

 C'est en fait   l'histoire si banale d'un adolescent qui en perdant la vue avait cru qu'il avait perdu l'essentiel.

Ses pas, un temps, foulèrent un chemin de souffrance, c'est-à-dire de réalité refusée.

Mais si dans les histoires d'amour, il y a beaucoup d'histoire et peu d'amour, dans l'Amour on cesse de se raconter l'histoire récurrente de je suis malheureux parce que...

 Un homme que d'aucun disait sage et d'autres fou riait de toutes les cellules de son corps en affirmant que l'œuvre de Dieu est irréprochable.

Un aveugle qui l'écoutait parler  finit par être rempli de doutes sur la véracité de ses paroles qu'il trouvait certes belles mais en décalage avec son propre vécu. Il osa s'approcher de lui et lui dit:

" Vous prétendez que Dieu fait bien tout ce qu'il fait, mais regardez mes yeux privés de lumière " !

L'homme lui prit fraternellement la main et lui dit alors :

" Mais mon ami, de quoi vous plaignez-vous ? Ne voyez-vous pas que pour un aveugle vous êtes parfait.

 

avec-yvan.JPG

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

veronique Weinberger 18/02/2014 17:39

Et voilà une bonne claque de vérité en pleine figure !!