Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'aveugle qui aboie

L'aveugle qui aboie
L'aveugle qui aboie

Le guidage d’un aveugle dans la rue mérite parfois quelques lignes… et au moins cet exemple pour faire naître un sourire.

 

Quelqu’un m’aborde : - je peux vous aider ?

-         Volontiers, je suis en quête de la rue du Cherche midi.

-         J’ai tout au plus dix-sept ans, je découvre la capitale en aveugle.

 

Quelle n’est pas ma surprise en constatant que la personne s’offrant de m’aider, non seulement ne me touche pas directement, mais qu’elle saisit vigoureusement le bout de ma canne blanche.

L’étonnement passé, deux ou trois pas à faire le petit train, une idée m’agrippe. Je m’arrête brusquement, je me mets à quatre pattes sur le trottoir et je me mets à aboyer, japper furieusement, tout en tenant la canne blanche comme si elle était une laisse à chien. Le résultat ne se fait pas attendre, mon guide lâche l’embout de la canne qui retombe sèchement sur le trottoir et s’éclipse comme il est apparu.

 

ça me prend un certain temps pour  retrouver la posture de l’homme debout, le temps que s’épuise le rire qui me submerge.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

geko 26/08/2017 18:57

article manifique et en réalité attitude plein de bon sens et en réalité très philosophique j'imagine sans peine que le guide n'a pas pousser la réflexion il c'est eclipser comme il est venu ce disans ces handicapés sont un peu débile on aime bien associé les handicap a la débilité mais après tout si je suis aveugle.;. sans doute queje suis un peu débile... lol