Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Trois poésies...

Trois poésies...

Ballade du marchand de sable

 

C'est l'heure bonnes gens

Ne voyez-vous pas que là-haut

Les étoiles commencent à crépiter

Allons c'est l'heure

Abandonnez vos pensées sous l'oreiller

Quand le soleil descend dans la mer

J'en secoue la poussière

Sous le désert de vos paupières closes

Bien malin celui qui saisira

Cet instant

Dormez en paix bonnes gens

 

                                         

 

Trois poésies...
Trois poésies...
Trois poésies...

Les apparences ont décortiqué le rêve

Bulle éphémère

Prodigieuse enclave

Graine de cancer

Dans le gigantesque mikado

Où s'agitent des hommes

Au casque fluo

 

Le voici condamné

Au cris d'

Imposture à la liberté

Trompeuse évasion

C'est la chute au fond du puits

La mort certaine de l'Ange

Sauvegardons les apparences

 

La ville sous ses belles images

S'effondre

Tremblement de cœur

Puissance mille sur

L'échelle des effrois

Pourtant personne ne croit

Plus aux apparences

 

Trois poésies...

          À contre-courant, le chant des Sirènes

 

         Sirènes, Sirènes

         Bouches en cœur

        Chœur susurrant ou assourdissant

        N’emportez pas mon âme

       Attachée à son mât

       Vos chants ne sont que vent

      Écho de pensées ricochets

      Dans les méandres

     du Grand Tout

     Voir

     Quelle part de mon être

    Vibre à l’unisson de vos chants

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

Grivel Yves 10/04/2017 15:18

Superbe !