Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jean-Pierre Brouillaud conférencier

Jean-Pierre Brouillaud conférencier
Jean-Pierre Brouillaud conférencier
Jean-Pierre Brouillaud conférencier
Jean-Pierre Brouillaud conférencier

   " Il n'y a pas de handicap, il n'y a que des différences "

 Ecrivain-voyageur, membre de la Société des Explorateurs Français, auteur du livre "Aller voir ailleurs - dans les pas d'un voyageur aveugle" chez "points aventure", co-réalisateur du film documentaire "Deux hommes, un regard" avec Lilian Vezin.

Dans le cadre de conférences je propose une projection du film "Deux hommes, un regard" suivi d’un débat où je reprends les thèmes de mon autobiographie "Aller voir ailleurs".

Il s'agit d'un documentaire de 52 minutes, un récit spontané recueilli aux bord des routes et pistes marocaines racontant la blessure narcissique d’un jeune homme turbulent qui a perdu la vue en pleine adolescence (voir bande annonce ci-dessous).

Il retrace le chemin, parfois chaotique, que j’ai emprunté pour pouvoir vivre pleinement une vie d’adulte épanouie. Tour à tour hippie, délinquant, aventurier en quête de sens, on y rencontre les étapes incontournables du déni, du refus, de la résignation et de l’acceptation qui libère de l’emprise d’émotions négatives.

Les conférences et interventions s’organisent autour de axes suivants :

- Réveiller en soi le désir de transformation.

- Se désaliéner d'une image  figée de soi même.

– Avoir l'audace de vivre en faisant un pas vers l’inconnu, pour grandir en prêtant bras et jambes à nos rêves intimes et repousser nos peurs inhibitrices.

- Aller vers un vivre ensemble intelligent et sensible en  prenant conscience de notre incontournable interdépendance.

- Développer le sens de l’humour, cet outil  indispensable qui permet d’envisager d’autres postures comportementales devant les événements. Ne jamais oublier que l’humour est une porte royale vers la résilience !

Les rencontres peuvent être accompagnées d’exercices  les yeux bandés pour appréhender l’environnement immédiat et les interactions humaines à travers nos sensations et perceptions sans l’outil dominant de la vue.

J'interviens en comité d'entreprises, milieu scolaire, festivals de voyages et d'aventures et autres manifestations dans le monde du handicap, centres culturels, instituts français à l'étranger...

Contactez moi pour avoir des informations au sujet de mes conférences et interventions diverses / Jean-Pierre Brouillaud.  voirsanslavue@gmail.com.

 tel :06 34 57 87 74

Pour explorer plus en détails mon univers, je vous propose les liens ci-dessous : TV,  film, radios, articles, facebook pro...
 

Extrait de la préface d'Aller voir ailleurs, signée Patrice Franceschi :

 

Et puis Jean-Pierre Brouillaud est entré dans cette étrange histoire comme héros de substitution : même âge que l'« aveugle de Madrid », même démarche de grand voyageur, même goût du monde et des autres, même foi en soi, semblable engagement, identique volonté. Je n'ai pas perdu au change :

Brouillaud est un concentré de vie à l'état pur ; une exception en ces temps obscurs où gagne l'insignifiance.

 

Il m'a envoyé quelques textes rédigés au cours de ses voyages ; j'ai su alors qu'il avait quelque chose à dire. Ou, si l'on préfère, qu'il pouvait transformer son expérience en conscience, la seule chose qui importe si l'on veut écrire.

 

Avec une singulière coïncidence : la vie d'aventure de Jean-Pierre Brouillaud débute en même temps que la mienne et au même endroit. 1974, porte d'Orléans à Paris. On y verra un signe si l'on veut. Pour le reste, il n'appartient qu'à lui-même : une force morale en marche, un caractère en perpétuelle fusion, une nature en constante recherche de nouveaux projets et d'horizons puissants. Il semble habité par une sorte d'énergie tellurique intérieure, invisible mais essentielle, qui ne cesse de le pousser en avant. Il ne s'arrête donc jamais. Pourquoi s'arrêter, d'ailleurs ? Question oiseuse : la vie est trop brève.

À sa façon, Brouillaud est aussi un exemple assez abouti de ce que peut être un homme en accord avec lui-même, c'est-à-dire un homme cherchant à toujours mettre en adéquation ce qu'il fait avec ce qu'il pense. Cet équilibre est chose rare et pourrait bien s'appeler le bonheur ; une certaine jeunesse en quête de modèle devrait y regarder de près : tout à gagner, rien à perdre. Son livre est d'ailleurs ,et avant tout peut-être, un livre d'apprentissage : du monde, de soi, de l'existence, de la manière dont on peut aller du pire au meilleur quand on veut que la vie soit un chemin vers l'amélioration de soi-même.

 

Surtout, on ne peut qu'admirer le « regard d'aigle » qu'il a su s'inventer pour être, en tant qu'aveugle, résolument comme tout le monde, et en tant qu'homme, absolument différent. Grandiose contradiction qui traverse l'ensemble de son récit et que l'on ne peut trouver ailleurs dans la littérature d'aventure d'aujourd'hui.

 

Patrice Franceschi

 

 

Humour... Les miroirs manquent de discernement... la preuve, ils reflètent même les aveugles.

Humour... Les miroirs manquent de discernement... la preuve, ils reflètent même les aveugles.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article