Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Autobiographie d'un voyageur aveugle

Autobiographie d'un voyageur aveugle
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

Angelilie 17/02/2017 00:19

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une belle découverte. au plaisir

Al For 13/03/2016 10:48

Le bonheur, certains disent : Aujourd’hui on court après, hier il était là ! Toi, comme le philosophe Alain, tu sais que « La meilleur façon d’aimer son prochain, c’est encore de s’efforcer d’être heureux » Et moi, je rajoute avec un sourire complice comme Walt Disney que : « Plus vous vous aimez, moins vous êtes comme tout le monde, ce qui vous rend unique ».

Les années de l’après guerre, c’est le bonheur des 30 glorieuses, une fête à la vie enfin joyeuse et ouverte à un avenir de progrès. C’est aussi, dans la misère d’une France profonde rurale, toute l’humanité d’une mère aimante au temps d’une guerre d’Algérie fantôme et de sa brutalité cachée qui emporte les pères, jeunes hommes, dans la solitude d’un destin de sang.

De cette époque double en homme debout, tu dis une autre alternance, entre bonheur et souffrance. Tu écris ta version de l’histoire, celle du bonheur à tout prix.

C’est un bonbon poivré, parfois un sucre d’orge.

La curiosité, l’estime de soi comme de l’autre jusqu’à l’amour et aussi la confiance, donnent l’énergie de faire, la volonté, le « gap » des anglais, l’objectif de vivre et découvrir le monde.

Le regard inventif, aigu, analytique et synthétique, de l’aveugle qui croit qu’il voit, ce n’est pas une leçon mais on découvre une sagesse qui se déguste à petite dose, juste pour se mettre en tête une belle pensée.

C’est peut-être une marque forte des effets de la confiance en soi, mais je voudrais que tu me fasses la leçon : Comment fais tu pour attirer toutes ces femmes ? Je l’ai constaté en te guidant. Elles n’ont d’yeux que pour ton regard… Hypnotique ? Oui, c’est le secret, tu fais rire. Joueur et facétieux.

Cath 28/02/2016 02:03

Je viens de vous découvrir chez Ardisson, j'ai passé la soirée à parcourir votre blog... Vous m'avez ouvert les yeux, joli paradoxe, merci !