Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mon premier aveugle par Marie-Claude Lieutard

Mon premier aveugle par Marie-Claude Lieutard

1. Faites appel à vos souvenirs : racontez nous la toute première fois que vous avez vu ou rencontré un aveugle ?

Cliché des clichés ! Un accordeur de piano ! Il était venu dans ma campagne accorder mon vieux piano dont je n'ai jamais su jouer.. ; 1er essai suivi d'autres aussi infructueux ; je me suis toujours demandé ce qu'il avait pensé de cette toute jeune femme qui espérait jouer de cet instrument trouvé dans une brocante (j'étais déja fauchée). Il m'a démasqué au premier regard je ne sais pas comment le dire autrement, et la certitude de son mépris amusé me laisse un vague sentiment d'humiliation... Je ne jouerai jamais du piano.

2. Que vous évoque la cécité ?

Quand j'étais petite, je me souviens qu'entre copines on se demandait : "tu aimerais mieux être sourde ou aveugle ?" Quelle question ! comme si on avait jamais le choix.. Renoncer à Mozart, au bruit du vent, au chant des oiseaux, ou à la lumière du soleil, au visage de mon enfant, à Van Gogh...? Moi j'avais peur de deux choses : me réveiller aveugle et mourir engluée dans les sables mouvants (deuxième possibilité bien improbable dans le huitième arrondissement de Lyon). Pour conjurer la première j'avais besoin de fixer un point lumineux jusqu'au moment de m'endormir.

https://www.youtube.com/watch?v=Y4pTxcimI20

3. Racontez-moi la rencontre que vous révez de faire avec trois personnes aujourd’hui disparues ?

"Lis pas Colette, c'est une salope" disait ma mère.

Je voudrais remercier Colette pour la vie ! dans un brin d'herbe, dans le bouton non éclos d'une rose et bien sur dans l'amour des hommes et des femmes.

            

Et les mots pour le dire...

Françoie Dolto, là encore la force du langage, la force d'utiliser la souffrance et les épreuves pour comprendre et pour soigner, la force de se libérer des injonctions des fées penchées sur son berceau.

J'aimerais rencontrer Tina Turner ! Elle n'est heureusement pas disparue mais j'ai quand même le droit ? Pour l'énergie, l'animalité, le sex-appeal et là encore la résistance à l'agression, la capacité de tout recommencer... Rock and roll !!!

4. Qu’est-ce qui vous manque ?

Je refuse que le manque régisse ma vie ! Et la tentation de croire que si j'avais ceci...Si j'étais plus comme cela....Mais bon si tu insistes, je ne dirais pas non à une petite maison en ardèche du sud.

5. Vous m’invitez à votre table, vous me faites manger quoi ?

Chez moi plutôt une bonne grosse gamelle familiale : salade avec un peu de ce qu'on trouve au jardin si tu viens en été, une purée maison, du fromage avec du bon pain... Et un dessert au chocolat !

6. Vous avez le pouvoir de faire parler un animal, lequel et pourquoi ?

Je voudrais que booba (mon chat) me dise une fois pour toute s'il veut entrer ou sortir que je puisse enfin fermer la fenêtre car il fait Froid bon sang d'bon soir !

Avec Booba

Avec Booba

7.Que regardez-vous en premier chez l’autre ?

Tout ! Quand je rencontre quelqu'un mes petites antennes se reveillent et me disent très très vite : j'aime ou j'aime pas ! je change rarement d'avis. S'il faut choisir ce sera la voix, la voix dit tout !

8. Qu’est-ce qui vous fait le plus peur ?

C'est bien banal mais tellement vrai : que mes enfants aient besoin de moi et que je ne sois pas là. j'ai le sentiment fallacieux mais indécrottable que je peux les protéger de toute souffrance.

9. Où m’emmèneriez-vous en voyage ?

Assis au bord de la Saône, à cent mètres de chez moi. On écouterait le bruit de l'eau, du vent, on sentirait l'air sur notre visage... çà sentirait bon... Je ne suis pas une voyageuse.

10. Qu’aimeriez-vous le plus décrire à un aveugle ?

La lumière... Comment vivre sans la lumière ? dans les cheveux, dans les feuillages, se reflétant dans l'eau, sur la neige...

Lumière sur la Saône.

Lumière sur la Saône.

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

éva 16/01/2016 16:14

Tu me redonnes envie de lire Colette...