Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les fruits de l'arbre à blog.

  En novembre 2009, dans un TGV Paris-Avignon, mon amie Jenny  me propose :
– Pourquoi n’ouvrirais-tu pas un blog.

Surpris, j’argumente que je ne sais pas trop comment ça marche tout ça, trop abstrait pour moi et je n'y pense plus...

A peine sommes nous arrivés au Thor que Jenny connecte son ordinateur et me demande :

- Alors comment tu l’appelles ?

- Mais de quoi parles-tu ?

- De ton blog. Donnes-moi un titre maintenant..

Me viennent alors ces deux mots : illusion et handicap.

 

Je ne savais pas où ce blog me mènerait mais me disant que ce serait une fenêtre ouverte sur le monde et que la vie ferait son œuvre, je me prête au jeu et commence à poster quelques textes en dormance dans mes tiroirs. Là, France Inter  m’appelle pour l’émission allô la planète. Une foule de lecteurs pousse la porte de ce jardin virtuel, les commentaires pleuvent .. hélas, je les effacerai pensant naïvement qu’ils prennent trop de place.

Quand je regarde aujourd'hui les fruits de l’arbre à blog tombés dans mon panier, je me frotte les yeux, me pince, me demande si je rêve !

 

Tout d'abord, le blog me mets en relation avec Ambre Murard, réalisatrice. Nous tournons un court documentaire : "La cabane : musique de pluie"  diffusé au festival international du documentaire à Marseille.

                                       cabane,musique de pluie ( voir article précédent)

                                 La cabane, musique de pluie (voir article précédent..)

Puis en mars 2011, souhaitant me rendre au festival des musiques sacrées de Fès, je jette une bouteille à la mer avec ce simple message : qui désire m'y accompagner ?
Eva, que je ne connais pas, me téléphone tout aussi simplement, elle lit le blog que des amis communs lui ont fait découvrir. Je me rappelle avec tendresse, oui tendresse, de ses premiers mots..
Depuis ce coup de fil, cette femme est entrée dans ma vie...désormais je fréquente avec bonheur la rue des Fayettes...

Les fruits de l'arbre à blog.
Dans un autre registre, alors que nous roulons avec Ghislaine, ma cousine préférée en direction de l’Ariège, mon portable sonne et une voix décidée s’annonce:

-Bonjour, je suis Patrice Franceschi.

Me vient du tac au tac cette interrogation :

-Le vrai ou une contrefaçon?

Patrice hésite puis répond :

-Je suis aventurier et écrivain.

Ces mots de présentation me suffisent. Je pourrai poursuivre  "et président des explorateurs de France, et commandant de la Boudeuse, ce fabuleux trois mâts avec lequel vous explorez le monde?" Et surtout une personne que je rêvais de connaître un jour mais je me tais, jubilant...
Patrice continue :

- J’ai découvert votre blog et je recherche un voyageur aveugle qui faisait de l’auto-stop en Espagne en 74, ça ne serait pas vous?

- Non ce n’est pas moi, désolé, à cette époque, je voyageais aussi en auto-stop  mais du côté de la turquie..

Puis Patrice, après une demie heure de discussion tout azimut me dit :

- Si un jour vous décidez d’écrire votre histoire de voyageur aveugle, je peux vous aider à publier.

Je me suis mis à l’ouvrage et dans quelques temps, en 2015, devrait paraître aux éditions Points Aventures un livre autobiographique.

 

La même année, Marie Clainchard me téléphone et je participe à un ouvrage collectif : l’avenir est en nous  publié chez Dangles dans lequel on retrouve  entre autre, Jean-Marie Pelt, Pierre Rabhi, Boris Cyrulnik et Philippe Pozzo di Borgo qui depuis est devenu mon ami.

Les 42 participants répondent à cinq questions identiques, voilà le concept.

 

 

 

Par mail, cette fois-ci, l’écrivain photographe aventurier Lilian Vézin me contacte et nous voilà embarqués sur un projet de film documentaire : deux hommes pour un regard.

Nous nous envolons le 8 janvier 2015 pour Marrakech et voyagerons dans le haut Atlas et autour d’Essaouira pour mettre en image ce que nous imaginons, un dialogue entre deux voyageurs dont l’un est aveugle et perçoit autrement.

 

Dans les généreux filets du blog, je découvre un matin de 2013 la journaliste Québécoise Hélène Mercier grâce à laquelle je participe, à nouveau, à un ouvrage collectif autour de l’auto-stop ( une de mes passions quasi ontologique) sous le titre : "Pouceux, 60 récits de bord de route" sorti aux éditions cardinal.

 

 

Pauline Machard, jeune journaliste chaleureuse, fait le long trajet de Paris jusqu'à Laboule pour m’interroger et rédiger un papier-portrait afin de tenter de gagner un concours proposé par le journal Libération.

 

Dans la foulée, Aurore Schaeffer photographe tout aussi jeune et sensible m’appelle en vue d'un magnifique projet : photographier des regards, ceux de personnes aveugles et d'autres dotées de la vue pour une exposition et un livre.
Je me propose de lui écrire l’introduction de son ouvrage.

 

Assez souvent des journalistes de TV m’appellent mais la plupart du temps leurs projets ne me concernent pas : genre TV réalité, « Non merci, bonne journée à vous...»

Mais là encore, on peut avoir de belles surprises, comme ce jour d'octobre 2013 où la journaliste Ingrid Seyman nous contacte, Leïla et moi pour l'émission à vous de voir sur le thème de la filiation et du handicap, le sujet s’appellera : tout le monde n’a pas la chance d’avoir des parents déficients visuels.

Nous garderons de magnifiques souvenirs, de réelles complicités avec toute l'équipe sur ce tournage de deux jours en Ardèche . Quand nous avons visualisé le reportage, nous nous sommes sentis tout à fait respectés, ce qui est rare, me semble t-il, dans cet univers et me revient une expérience plutôt désagréable : une émission de j-l Delarue qui interrogeait mon ami ermite frère Antoine.. bref...

 

Emission A vous de voir, à revoir à la fin du l'article

 

En juin 2014, je reçois un mail d’Idji, un moine Shaolin qui s’offre à m’initier à l’écholocalisation humaine. Je le rejoins à Berlin où je découvre son talent de pédagogue et son hospitalité.

Je dors dans une chambre où vivent et volètent en toute liberté une trentaine d’oiseaux. Expérience inoubliable.
Toujours sur le thème de l'écholocalisation humaine, il y a quelques semaines avec Boris Nordman nous avons été interrogé et filmé pour le magazine santé sur la cinq. Nous préciserons sur le blog la date de passage TV lorsque nous en serons informés.

 

En songeant à ces cinq années de publications ouvertes à tous, je n’oublie pas les nombreuses et chaleureuses invitations en écho à ce qui m’a traversé une nuit en Inde et que j’ai mis en mot dans le blog, sous la rubrique : invitez-moi.  Depuis : Marseille, Valence, le marais Poidevin, Berlin, etc... que de belles rencontres et que de découvertes à venir !


 

Depuis la naissance de ce blog il y a eu aussi des articles de journaux, des passages radio (le mouv', France Culture...) voir même des choses qui m’ont totalement échappées et faites sourire. Un journaliste par exemple a écrit un article dans la région Bordelaise en prenant des fragments de mes textes. J’y apparais comme une sorte de SDF, ivrogne, associable. Heureusement que je suis aveugle, ça justifie à ses yeux l’injustifiable!


Je dois préciser que pendant des années cet espace a été nourri de mes textes et photos par Christian Hornick, sculpteur, photographe et par-dessus tout mon ami.
Je continuerai, si la Vie le veut, à nourrir les racines de l’arbre à blog en récits, projets, témoignages.
Il y a un espace pour vous, si vous souhaitez vous dire, poser de l’image, écrivez-moi à : voirsanslavue@gmail.com

Ce qui est magique c’est que vous, que je ne connais pas encore, vous surgirez, peut-être demain, l’an prochain, dans un mail, en faisant sonner mon portable, et ensemble nous réunirons les verbes être et faire, sous forme d’évènements, de colloques, de voyages, de partages ou autres..
Si nous désirons que le monde change, commençons par nous-mêmes. Le monde n’est pas séparé de nous, il n’est pas autre, étranger, il est une pâte dans nos mains et nous sommes ses boulangers.


Nous venons de créer une association pour promouvoir les différences, elle s’appelle l’anagramme de la rose. Et quelles sont les anagrammes de la rose ? OSER- EROS.
Alors osons nos différences en commençant par accueillir celles des autres. Voilà le message synthétisé de ce blog.

Soyons boulanger de ce monde et apprentis de la seule chose qui honore l’homme : apprendre à aimer.
 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article

Anick-Marie 31/12/2014 16:26

Il me fait toujours plaisir de diffuser tes histoires et tes demandes. Dans un monde où la peur prévaut souvent, j'ouvre grand les yeux pour faire du stop en tant que fille sans être vastement critiquée sur ma pudeur ou ma prise de risque. Nous avons des handicaps et nous osons. Et c'est pour ça que tu es un frère. J'espère te rencontrer sous peu. Je passe outre-Atlantique (dans ton sens) d'ici quelques mois, en espérant que ce soit pour longtemps cette fois. Une fois sur place, tu sera bien sûr à portée de pouce.

renée doumergue 26/12/2014 19:35

J'adore cet inventaire des choses géniales qui te sont arrivées! Puisse chacun finir l'année dans l'inventaire des cadeaux de la vie! Et meme ceux qui semblent empoisonnés ont droit à nos mercis!
Joyeuse fêtes Jean Pierre!

yasmine 27/12/2014 21:01

Merci Jean Pierre! c'est un plaisir de lire tous tes textes! Je te souhaite un beau voyage au Maroc et compte bien sur vous deux pour que vous nous fassiez voyager en retour!!! Yasmine