Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nasreddin et le meunier

Nasreddin et le meunier

Nasreddin était près du moulin et regardait un âne en train de tourner.

L'âne tournait, tournait, continuellement, avec une clochette accrochée autour du cou, si bien que la clochette tintait tant qu'il marchait.

Nasreddin, intrigué, observait cela.

Le meunier, lui, travaillait dans son moulin, mais il se rendait bien compte que Nasreddin examinait son âne avec un drôle d'air. Au bout d'un moment, n'y tenant plus, il sort en interpellant Nasreddin:

 

"Qu'est-ce que vous regardez, là?"

 

"Je regarde l'âne, la clochette, et je me pose des questions."

Le meunier dit:

 

"C'est pourtant simple: je ne peux pas surveiller mon âne tout le temps. Quand je rentre et que je me repose, pour être sûr qu'il tourne, alors, je lui mets une clochette autour du cou. Comme ça, quand j'entends la clochette, je sais qu'il tourne!"

Et Nasreddin d'intervenir:

 

"Jusque là, j'avais compris. Mais je me posais la question: si l'âne s'arrêtait de tourner et remuait seulement la tête?"

La réponse du meunier ne se fît pas attendre:

 

"Mon âne, c'est un âne, ce n'est pas un philosophe!"

         

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Jean-Pierre Brouillaud

amoureux de l'inconnu voyageant pour l'Aimer davantage !
Voir le profil de Jean-Pierre Brouillaud sur le portail Overblog

Commenter cet article